jeudi 26 janvier 2012

Modèle vivant


Je me remet petit à petit à la pratique du modèle vivant en fin de journée pour essayer de m'améliorer un peu sur les volumes et la compréhension de la lumière.
J'essaye de gagner en simplification et de ne pas aller trop dans le détails pour me forcer à maitriser la lumière avec le moins de contrastes possibles.
Pour me mettre dans l'ambiance et être équitable avec la modèle, je me mets nu devant mon ordinateur ce qui a pour effet de charmer les voisines d'en face qui m'observent par la fenêtre et de faire hurler les deux collègues avec qui je partage la pièce.

Hikarion insiste souvent pour que je le prenne comme sujet, mais je ne m'estime pas encore suffisamment doué pour peindre la fourrure qu'il a sur le torse et les écailles qu'il a sur les genoux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire