vendredi 5 octobre 2012

Illustration et suite de la génèse d'un univers

Bonsoir à tous. J'aimerais bien être en week-end, mais je suis justement en train de rédiger la note de blog que vous êtes en train de lire actuellement. Oui c'est la nouveauté de la rentrée : grâce à une nouvelle technologie de mon cru, vous pouvez lire en direct mes notes de blog en même temps que je les écris. C'est à dire que si vous choisissez de lire la suite du texte dans cinq minutes, je me remettrais à écrire dans cinq minutes à la même cadence que vos yeux parcourent ma prose. Évitez par contre de consulter mon blog en pleine nuit, je risque de ne pas être très frais et de raconter n'importe quoi.

Bien après cette introduction moderne et technologique, il est temps pour moi de rattraper le retard concernant le contenu apporté à mon blog. Un retard qui s'explique par le déménagement de l'atelier que je partage avec mes collègues. Après avoir porté les nombreux cartons nécessaires à l'épanouissement de ma créativité et de ma procrastination, je suis enfin de retour pour continuer ma BD les Voisins du Chaos. Le prochain chapitre devrait arriver d'ici quelques jours, chapitre dont vous pouvez découvrir la couverture en avant première ci dessus.

Dans une précédente note de blog, je vous avais parlé des premières versions des pages des Voisins du Chaos. Si mes premiers essais concernant cette BD remontent à presque une dizaine d'années, la création de l'univers et des personnages des Voisins du Chaos remontent à encore plus longtemps.
Les personnages en question sont apparus pour la première fois lorsque je me suis mis à réaliser de petits jeux vidéos lors de mon temps libre au début de mon entrée au lycée, il y a 14 ans.


Artémus, Vince, Kinon et leurs potes apparaissent donc pour la première fois dans un jeu nommé "Benoit Boué Adventure". Le but du jeu était de mettre un maximum de chaos dans le collège de Benoit Boué, le chef de la bande d'Artémus et Vince. Jackar, l'ami de Evia et Vally, était alors le boss de fin de jeu. C'était en 1998 et je n'avais pas encore internet.
Après avoir eu son petit succès au collège parmi mes camarades de classe, j'ai réalisé la suite nommé "Benoit Boué Adventure 2", doté de graphismes légèrement plus riches mais avec un scénario bordélique composé que de privates jokes impossibles à retranscrire ici.

1999 est alors l'année pour moi où je pus bénéficier de l'accès à internet et commencer à partager mes jeux avec le reste du monde. L'occasion pour moi d'essayer de conserver mes personnages et de les enrichir d'un véritable scénario tout en profitant de l'acquisition d'un scanner. Naitra alors "Dark Boué", avec un début de scénario ressemblant à une esquisse de celui des Voisins du Chaos, avec la présence de Zlige, de son armée de bizuts et de Artémus, comme à son habitude, se bagarrant avec tout le monde.


Mes jeux se mettent alors à circuler rapidement sur internet et se retrouvent même distribués avec des magazines d'informatiques de l'époque. Pourtant la qualité de mes jeux était discutable, mais à l'époque du shareware, les jeux gratuits s'arrachaient comme des petits pains quelque soit leur qualité. Encouragé par l'attention que l'on portait à mes créations à l'époque, je devins très productif et je me mis à pondre tout un tas de prototypes de jeux sur la première version de l'univers des Voisins du Chaos.



Je ne vais pas m’étendre sur chaque jeu créé, mais les plus importants furent Fighting Boué et Gang of Bouéville. Le premier est un jeu de baston façon Street Fighters et le second un espèce de Smash Bros avec des armes rigolotes. C'est lors de la conception de ces jeux que le scénario actuel des Voisins du Chaos à commencé à se préciser à l'époque.
La plupart des personnages présents dans la BD actuelle on été conçus lors du développement de ces jeux, même si leur design à sensiblement évolué par la suite.

En parallèle, j’essayais d'exploiter mon histoire en BD car mes jeux vidéos avaient un faible potentiel de support narratif, mais mes premiers essais en BD ne me convenaient pas comme j'ai pu l'expliquer dans la note de blog que j'y ai consacré.

Au fur et à mesure, la ville et l'environnement des Voisins du Chaos prenait forme.
Plusieurs personnes se sont jointes à moi pour travailler sur ces jeux vidéos, j'ai eu l'aide de nombreux développeurs car la programmation n'était pas mon fort. Jeus également la chance de rencontrer Cyborg Jeff, un auteur de musique electro qui me fit l'honneur de composer une OST complète pour chacun de mes jeux.

Hikarion (anciennement nommé Lightben) participa également graphiquement à certains de mes projets en dessinant à sa façon mes personnages pour de nombreux éléments de menus de différents jeux. Exemple de Vince, Evia et Cassiopée dessinés par Hikarion pour l'interface de Gangs of Bouéville :


A force de m'éparpiller entre ma BD et mes nombreux prototypes de jeux vidéos, je constatais que je ne prenais jamais le temps de finir mes projets et qu'il m'était impossible d'exploiter le scénario que j'avais construit petit à petit. J'avais beau dessiner de nombreux artworks et de concevoir du mieux que je pouvais mon univers sur le papier, tant qu'ils ne prenaient pas une véritable forme narrative, les Voisins du Chaos n'avaient de sens que dans ma tête et mes brouillons.

En 2005, j'ai donc décidé de stopper tous mes projets, BD comprise, pour me concentrer sur un seul projet de jeu nommé "Heatown".


Heatown se devait d'être un beat them all amorçant l'histoire actuelle des Voisins du Chaos où le joueur aurait eu le choix d'incarner Artémus et Kinon dans leurs aventures contre Zlige et Léthan. Avec l'aide de différents amis, j'ai consacré plus d'un an de travail sur Heatown, je suis même allé jusqu'à réaliser une cinématique d'introduction en dessin animé.


Au bout d'un an, la démo du jeu était prête, jouable et disponible sur internet. Mais passer un an pour réaliser une démo de jeu vidéo sur un seul niveau n'était pas un très bon indice d'investissement en temps consacré sur une œuvre...


Malgré ma passion pour la création de jeu, je devais me résoudre au fait que mon scénario était encore trop peu équilibré et mal adapté au médium du jeu vidéo (du moins à l'époque). Cela faisait également trop longtemps que j'impliquais mes amis dans mes projets en les terminant rarement, même si on faisait tous ça en amateur et avec passion.
Heatown s'est donc stoppé au bout d'une démo et j'ai alors mis en pause mon univers le temps de terminer mes études supérieures et d'améliorer mes compétences.
Cette pause me fut utile pour me lancer avec sérénité et un minimum de professionnalisme sur le projet enfin abouti qu'est la BD des Voisins du Chaos !

8 commentaires:

  1. C'est agréable de revivre cette épopée ici ! J'ai été honoré d'ailleurs d'avoir pu te rencontrer et vivre ce bout d'aventure avec toi. Tu m'as lancé dans d'incroyables projets et m'a permis de m'ouvrir à plein nouvelles idées. C'est vrai j'ai rêvé comme toi voir débouler ces jeux de manière plus massive ! Et je me suis souvent inquiété pour toi et ton talent durant les années de "méditation scolaires".

    Quoi qu'il en soit, tu as du talent ! du talent pour dessiner mais aussi pour créer un univers et j'espère vraiment que ce projet BD portera ces fruits !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie de t'être autant impliqué dans mes projets un peu délirants :p
      Je ais que je suis super à la bourre pour ta prochaine couv de CD, mais je vais essayer de m'en occuper au plus tôt, la vie de freelance m'oblige à jongler entre beaucoup de choses :p

      Supprimer
  2. Je viens de tout lire! C'est hallucinant! Tu as réussi à faire tes propres jeux vidéo au lycée! Wow! Je serais curieuse de pouvoir y jouer.
    En tout cas cet article montre que tu as vraiment un talent fou! Bon courage pour la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu en as le courage, tu peux essayer un de mes anciens jeu ici : http://boue.oueb.free.fr/zip/heatown-demo.rar
      C'est une démo, je ne mets pas le reste car j'en ai un peu honte :p
      Par contre pour éviter tout bug d'affichage, avant de lancer le jeu, je te conseille de faire clic droit sur l’exécutable et de mettre en compatibilité windows 98 ^^

      Supprimer
  3. Impressionnant, vous savez tout faire monsieur Tohad. :p
    Un sacré travail, et une sacré patience aussi, ça fait vraiment plaisir de voir des projets comme ça. Bon courage pour mener cette histoire à bout, elle en vaut clairement la peine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes encouragements ! Je ne lâche rien !

      Supprimer
  4. Est-ce bien toi, le collégien qui se faisait systématiquement virer du cours de dessin, comme on peut le lire ici http://boue.oueb.free.fr/histoire/dessin.htm ?
    (Je suis amateur d'histoires et d'anecdotes ! ^^)

    Je pense que tes talents effrayaient déjà ta prof à l'époque ;)
    Tes jeux vidéos sont excellents !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf bon, je pense qu'il serait temps que je supprime ce vieux site, je pensais qu'ont ne le trouverait plus sur google :D

      Supprimer